Famille, couple, sexualité : tout est inné ?

Qui n'a jamais vibré à l'écoute d'un conférencier érudit et éloquent, sentant révélées à lui mêmes des vérités fondamentales impossible à faire émerger seul ? L'écoute du livre du Boris Cyrulnik, Sous le signe du lien - une histoire naturelle de l'attachement, produit la même impression.

L'homme est un animal comme les autres

Au croisement de la biologie, de la sociologie et de la psychologie, ce livre audio permet d'appréhender facilement l'éthologie. Cette science a pour objet l'observation des êtres dans leur milieu naturel. Inscrit dans la filiation scientifique de Konrad Lorenz, il rappelle combien le débat entre "l'inné" et "l'acquis", en tant qu'origine de nos comportements, est un enjeu central de l'histoire des sciences et des sociétés.

Boris Cyrulnik explore la question des relations entre les individus comme condition même de leur vie. Le livre multiplie les allers-retours entre notre espèce et les autres, à partir d'études de cas aussi diverses que le rejet mère-enfant, l"interdit de l'inceste, les sexualités détournées, etc.
Dans le propos de l'éthologue, ce qui fait la différence entre la condition animale et la condition humaine réside dans la capacité des hommes à considérer un objet (en pensée, en souvenir, en projection) en l'absence de cet objet. Pour le reste, animaux et humains demeurent mûs de la même façon par un conditionnement affectif et social tissé dès le début de la vie. C'est le concept "d'empreinte affective", dont on observe les répercussions directe sur les comportements affectifs et sexuels.

L'attachement : le fil de la marionnette ?

À la différence d'un traité scientifique classique, la construction du livre aboutit à une vraie implication du lecteur. Sous la lumière crue de l'observation ethologique se multiplient les interrogations sur nos trajectoires familiales, professionnelles, sentimentales.

Les plus beaux romans familiaux ont été écrits par des enfants sans famille : Olivier Twist, David Copperfield, Hector Mallot [...] Seuls les enfants qui se sont développés dans une famille peuvent dire : "Famille, je vous hais".

Comment certaines mères conditionnent-elles leur enfant à la réussite sociale, de manière inconsciente ? Pourquoi les aînés de fraterie ont une tendance (démontrée par la statistique) aux états mélancoliques ? Pourquoi le langage est une condition de la survie des enfants ? Pourquoi nos comportements sociaux et amoureux sont-ils à ce points déterminés ? Comment la vie de couple change-t-elle de sens avec l'allongement de l'espérance de vie ? Sous le signe du lien fournit à l'audiolecteur de précieux éléments de réponse, il peut éclairer de grandes trajectoires trans-générationnelles comme la moindre de nos réactions éotionnelles.

Sortir des croyances communes

Boris Cyrulnik possède un talent de vulgarisateur reconnu, sans pour autant renoncer à l'exigence déontologique et à la précision scientifique. On peut retenir dans son style une légère ironie qui pointe ça et là, pour inciter à sortir des schémas de pensée préétablis, la marque des professeurs de talent.

Admettons, pour la poésie, que vous êtes issus de l'amour de vos parents..."

L'humilité de sa démarche de chercheur aide le lecteur à trouver son propre chemin de réflexion. Pour cette version livre audio mp3, l'éditeur Sonobook a fait le choix du comédien lecteur Victor Vestia à la diction neutre, claire et détachée. Cette réalisation permet de garder une bonne concentration sur les démonstrations de l'auteur, et ce malgré le bruit ambiant (testé en randonnée et en voiture).

 Ajouter un Commentaire

Anti spam : veuillez renseigner le résultat de l'addition cité ci-dessous.