San-Antonio : Votez Bérurier

Road Book frappe très fort avec cette adaptation audio du livre de Frédéric Dard. Ce titre a changé mon regard sur la saga San-Antonio, que je dédaignais jusqu'ici à cause des couvertures et des titrailles racoleuses.

Le monde d'hier

À l'écoute de ce livre audio, j'entrevois maintenant un univers subtil de références tantôt amoureuses, tantôt ironiques, à l'art franchouillard et à la richesse profane de la langue française. Le texte, prolongé par les trouvailles sonores de la réalisation, recompose de façon hilarante les seventies de nos campagnes, avec une drôle de photo de famille : l'aristo communiste, l'aubergiste grigou, la bourgeoise infidèle, et la cohorte de bonnes, de valets, de jardiniers, tous équipés de leurs expressions idiomatiques de classe.

Exit Bruce Willis, Enter Obélix

Je garderai longtemps le souvenir graisseux du gueuleton d'anthologie de Bérurier, qui détrône le récit du mariage de l'Assomoir de Zola au panthéon de la goinfrerie littéraire. Il faut saluer l'extraordinaire performance de Patrick Poivey dans ce rôle "d'Alexandre le gros". Impressionnant d'audace, il se départit pour l'occasion des inflexions caressantes qui rendent sa voix si familière au profit d'une palette de tonitruances à couper le souffle. Jean-Yves Lafesse, déja bien assis sur son statut de vedette goguenarde, est l'autre surprise de ce casting en déployant pour le rôle titre beaucoup de subtilité et de justesse.

Dans le cochon tout est bon

La mise en son est vraiment impeccable, les musiques collent à l'ambiance et le rythme est enlevé. Stéphane Labat signe un vrai concentré d'humour régressif qui n'exclut pas le second degré. Chaudement recommandé.

 Ajouter un Commentaire

Anti spam : veuillez renseigner le résultat de l'addition cité ci-dessous.