Animales littératures, par leurs auteurs

frise litterature-faune-etc

Olivia Rosenthal et Jacques Rebotier lisent en public leurs textes sur la condition animale. Spectacle !

À Lille, les événements de l'association Littérature etc. poursuivent, thème après thème, l'obsession d'une littérature au coeur de la vie. S'y trouvent réunis des auteurs, des libraires, des comédiens, des musiciens et des réalisateurs de courts métrages, autour d'un enjeu collectif traversé par les livres.

Lors de la soirée Mutations de « Littérature, Faune, etc. », organisée à l'Hybride le 17 octobre dernier, Book d'Oreille a tendu ses micros à deux auteurs livrant au public leur exploration très personnelle du thème de la maltraitance des animaux par l'homme. L'occasion de se pencher sur la relation particulière qui unit l'auteur à ses textes lorsque vient le moment d'une lecture à voix haute.

L'animal aussi va chez le psy

Confortée par l'ambiance chaleureuse du lieu, Olivia Rosenthal ouvre la soirée avec sa lecture de Que font les rennes après Noël ? (Éditions Verticales), où respendit « l'humanocentrisme ». L'auteure y dévoile l'absurdité du comportement humain derrière la langue savante de la psychanalyse et de l'éthologie.

A-t-on vraiment besoin d'autres espèces que l'homme ?

C'est ensuite l'écrivain-performer Jacques Rebotier qui livre au public une interprétation emportée de Contre les bêtes (Éditions La ville brûle), où s'entrechoquent les traditions orales du théâtre et de la poésie. On y entend la truculence péremptoire des brèves de comptoir, tout comme le sabir des religieux, bien décidés à régler son compte au règne animal.

 Ajouter un Commentaire

Anti spam : veuillez renseigner le résultat de l'addition cité ci-dessous.