Rituel d'écouture #4 : Valérie

Quatre questions à un audio-lecteur. Une expérience marquante de première écoute, les petits moments de loisirs qui accompagnent la lecture, un rituel d'écoute original, Book d'Oreille s'intéresse aux habitudes des amateurs, fans et autres accros des livres audio. Aujourd'hui, c'est Valérie qui nous fait part de ses habitudes de lecture.

Book d'Oreille : Quelle a été votre première expérience des livres audio ?

Valérie : Je crois que ma première expérience remonte à deux ans environ. C'était avec Mygale, de Thierry Jonquet, lu par Lionel Epaillard (CDL Éditions). Ce fut un vrai choc pour moi. Je ne sais pas si j'aurais été autant marquée par la lecture en format papier. Ensuite, j'ai de plus en plus écouté des livres lus avec une préférence pour les thrillers, comme ceux de Lisa Gardner lus par Elodie Huber (Éditions Thélème).

B. d'O. : Quel est votre rituel d'écoute ?

V. : J'ai toujours un livre audio et un livre papier en cours. J'écoute presque tous les jours, sur des plages allant d'un quart d'heure à une heure. J'aime marcher seule en ville, je le fais plusieurs fois par semaine pendant une heure, et j'ai alors mon livre dans les oreilles. J'écoute aussi quand je suis seule en voiture, quand je repasse ou que je fais d'autres activités ménagères (mais le repassage est particulièrement adapté à l'écoute). Par contre, je n'écoute jamais avant de m'endormir, c'est le moment réservé au livre papier, ni en faisant de l'ordinateur car je ne peux pas écouter et lire ou écrire en même temps.

B. d'O. : Quel est votre meilleur souvenir d'audio-lecture ?

V. : Mon souvenir inoubliable reste Meurtre dans un jardin indien de Vikas Swarup, lu par l'excellent Emmanuel Dekoninck (Audiolib). En écoutant les passages mettant en scène le personnage de l'américain, je riais toute seule dans la rue. Les gens ont dû penser que j'étais dérangée. Malheureusement, j'avais lu Millenium* avant, sinon, j'aurais enchaîné avec la trilogie pour poursuivre ces moments de bonheur. Meurtre dans un jardin indien est le parfait mélange du texte réussi et du lecteur parfait. J'ai aussi un très grand souvenir de mon écoute du Grand cahier d'Agota Kristof, lu par Eric Herson-Macarel (Livraphone). J'avais pris ce titre par hasard et le texte m'a conquise, tout comme cette voix profonde. Même maintenant, quand j'écoute un autre titre lu par ce lecteur, je fais un bond en arrière vers ce moment où j'écoutais Le grand cahier. J'ai tendance à retourner vers ces deux voix que j'aime beaucoup, j'écoute d'ailleurs actuellement Miséricorde de Jussi Adler Olsen, lu par Eric Herson- Macarel (Audiolib), avec grand plaisir. J'aime cependant m'ouvrir à de nouvelles voix.
[*de Stieg Larson, lu par Emmanuel Dekoninck, chez Audiolib]

B. d'O. : Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un nouvel audio-lecteur ?

V. : D'abord de trouver le moment idéal pour l'écoute. Il diffère selon les personnes. Je suis incapable d'écouter sans rien faire d'autre mais certains lecteurs ont besoin d'être totalement absorbés par le livre lu. Il faut aussi aller vers un genre qui nous plaît mais savoir parfois franchir les frontières. Et je conseille aussi fortement la lecture en VO à ceux qui s'en sentent capables car c'est une excellent manière d'améliorer la prononciation et la compréhension.


Valérie tient le blog Val aime les livres, un blog rassemblant ses chroniques de livres. En 2013, son blog tentera de promouvoir la lecture audio en encourageant les blogueurs à chroniquer un livre lu tous les 16 du mois.

 Ajouter un Commentaire

Anti spam : veuillez renseigner le résultat de l'addition cité ci-dessous.