Des yeux à la bouche : le livre, l'objet d'un rituel de passage

Comédiens

photo © Frédérique Bruyas - http://bruyas.net/

{bdosurtitre Frédérique Bruyas}

Lire en silence pour pénétrer des existences autres, pour démultiplier la sienne propre. Je lis à voix haute pour me pénétrer de ma propre existence. J'aurais bien du mal à savoir ce qu'elle recouvre mais je sens qu'elle s'enracine dans la voix qui dit les mots de l'autre. Ceux qui par la pensée de celui qui écrit les a rendus plus vrais, plus épais, plus charnus, en réalité plus denses. L'équilibre d'une phrase qui sonne, me donne un sentiment d'accomplissement, une envie terriblement physique de m'en emplir la bouche.