Le livre audio et les blogueuses

frise blogueuses

Les avantages, les inconvénients, les difficultés, leur première fois : une petite dizaine de blogueuses littéraires partagent leurs avis sur les livres audio.

Le 20 mars dernier, à l'initiative de Saxaoul du blog Échappées, Leiloona, Sylire, Enna, Valérie, Sophie, Sandrine, Noukette et Liliba ont partagé leurs expériences de lecture audio sur leurs blogs respectifs. Le résultat : un condensé d'anecdotes sur ce support qui trouve petit à petit sa place dans la vie quotidienne de ces blogueuses.

Toute première fois

La première expérience d'écoute est souvent marquante. Généralement, ça passe ou ça casse. Pour Saxaoul, c'était une catastrophe :« Il s'agissait de nouvelles de Murakami. Un vrai fiasco. Impossible de me concentrer. Un désintérêt total pour le texte ».
Lors de sa première fois, Enna a fait face à quelques « problèmes techniques»  : « ma chaîne hi-fi est trop vieille pour lire les mp3, je n'avais pas de lecteur CD dans la voiture et j'ai eu beaucoup de mal à transférer le livre sur mon ipod… ». Valérie a aussi connu des débuts de lecture difficiles mais elle se souvient  : « celui qui m'a définitivement convaincue que c'était un support fait pour moi, c'est Meurtre dans un jardin indien de Vikras Swarup lu ou plutôt joué par Emmanuel Deconinck ». Devant l'engouement de ses amies blogueuses, Noukette a voulu essayer mais s'est retrouvé face à quelques difficultés de concentration et pense que « le fait d'écouter lire impose en quelque sorte un rythme de lecture qui n'est forcément pas le sien ».

Coup de cœur pour le lecteur

La plupart d'entre elles s'accordent sur le fait que certains genres se prêtent particulièrement bien au format audio, la palme revenant aux polars. Ceux-ci permettent en effet un jeu d'interprétation intéressant. Selon Valérie, « certains lecteurs apportent un vrai plus au livre »... et inversement. En effet, il est arrivé à Liliba de tomber sur des comédiens voulant donner trop de ton à leur lecture : « le lecteur a la très mauvaise idée de changer sa voix pour chaque personnage [...]. C'est ridicule ! ». Sandrine pense également que « les bons lecteurs sont ceux qui ne forcent pas leur voix pour changer de personnage ». Apprécier le lecteur est essentiel, et permet même, selon Saxaoul, de lire un livre jusqu'au bout :

Certains livres m'ont marquée plus que d'autres. Pas forcément parce que j'ai aimé l'histoire. Plutôt parce que grâce au lecteur, je les ai lus jusqu'au bout alors que je les aurais sans doute abandonnés en version papier.

Les plus

C'est un constat commun pour ces accros de littérature : le livre audio permet de ne plus perdre son temps dans les transports, en faisant du sport, lors des tâches ménagères, etc. Sophie y trouve un moyen de « Lier l'utile à l'agréable ».
Et, partout et tout le temps, « le livre audio permet […] de se couper du monde, souvent bruyant, de se lover dans une petite bulle, de faire un joli pied-de-nez à ces moments inaccessibles en temps normal, à la lecture. » (Leiloona).

Les livres audio permettent à Valérie de « mieux aborder les grands classiques de la littérature », tout comme Enna : « j'ai osé lire des classiques, j'ai redécouvert Zola et je tenterai sans doute d'autres auteurs qui me font un peu « peur » ».

Le support audio ne remplace cependant pas le livre papier. Il est souvent vu comme un complément, ou apporte des choses différentes :

Je n'aime pas lire deux ouvrages « papier » simultanément. En revanche, j'alterne sans problème papier et audio car je ne vis pas les deux supports de la même façon. Je peux même dire que maintenant, j'ai besoin des deux : la lecture papier pour une intimité maximale avec un texte et la lecture audio pour le confort et le « plus » apporté par la voix du lecteur. (Sylire)

Les moins

Il ressort peu de points négatifs de ces témoignages, à part pour Noukette, qui estime que la lecture audio n'est pas faite pour elle pour l'instant.
Liliba insiste, il faut être seule à la maison ou lors de l'écoute, pour ne pas être interrompue.
Le temps d'écoute peut aussi s'avérer devenir un problème : « Je tourne de l'oeil quand je vois que l'écoute durera 15 heures », avoue Leiloona.


Pour en savoir plus :

3 commentaires

Ajouter le votre

sylire

Sympa cette synthèse !

saxaoul

Merci pour cette synthèse fidèle à nos propos !

Valérie

Oui, c'est très agréable de lire ce condensé de nos différents billets.

 Ajouter un Commentaire

Anti spam : veuillez renseigner le résultat de l'addition cité ci-dessous.